Les abeilles en papier et en vrai

Abeilles, une histoire naturelle

L’exposition du Muséum d’histoire naturelle invite le public à explorer un monde extraordinaire et familier

Du 6 avril 2019 au 5 janvier 2020 Muséum d’histoire naturelle – Musée  – Le Havre

La première partie de l’exposition est dédiée au génie des abeilles. En guise d’introduction, sons et projections d’images créent les conditions idéales pour permettre aux visiteurs d’aller à la rencontre d’un insecte fascinant. La découverte peut alors commencer ! Eric Tourneret a déployé des trésors d’imagination afin d’illustrer les travaux scientifiques les plus récents. On apprend énormément sur l’intelligence et l’organisation propres de la colonie, véritable superorganisme. Le choix de la reine, l’architecture des ruches, ou l’appel silencieux des fleurs, sont autant de sujets passionnants qui permettent de comprendre le fonctionnement complexe et délicat d’une société à part entière.

abeilles Le Havre

Pour l’amour du miel

Pour témoigner d’une histoire ancestrale, et d’un monde en transition qui fragilise des insectes indispensables à la biodiversité, Eric Tourneret a parcouru les cinq continents. Des pasteurs nomades en Éthiopie, aux industriels du miel qui déplacent leurs ruches par camions, en passant par les intouchables du sud de l’Inde bravant les falaises pour la récolte des abeilles géantes… les clichés, spectaculaires, offrent un point de vue sensible sur la relation des cultures humaines avec les abeilles et le miel.

Plus vrais que nature – les insectes en papier de Hugo Boistelle

Hugo Boistelle conçoit des insectes aussi vrais que nature… en papier ! Pour illustrer la grande diversité des espèces d’abeilles (plus de 20 000 identifiées dans le monde), l’artiste havrais a été invité par le muséum à créer 20 abeilles différentes que le public peut admirer dans le cadre de l’exposition. Un travail minutieux sur la matière et des techniques, de la découpe au façonnage, qu’Hugo Boistelle propose de partager dans le cadre d’ateliers.
A partir de documents fournis ou qu’ils ont apportés, les participants ont l’opportunité de réaliser eux-mêmes un insecte. Les ateliers accueillent des petits groupes de 15 participants maximum, ce qui permet à l’artiste d’accompagner chacun dans sa pratique. Enfants et adultes sont bienvenus.

contact : Muséum d’histoire naturelle – Musée

Hugo Boistelle s’intéresse au travail de la matière. La découpe, puis le façonnage du papier lui permettent de créer des insectes aussi réels qu’imaginaires. La minutie de ce travail, associée aux possibilités de mise en forme d’un simple morceau de papier captive le regard et suscite bien des interrogations. Réel, imaginaire, organique, composite ?? La précision et
le détail de sa collection offre, quoiqu’il en soit, une autre perception du monde de l’infiniment petit.

Ce jeune artiste, que les insectes fascine, puise sa créativité dans son expérience des processus industriels de fabrication. Ancien opérateur drapeur de l’industrie aéronautique, son métier consistait effectivement à élaborer des pièces composites complexes nécessaires à la construction d’un aéronef. Matériaux et découpe étaient et restent donc au cœur de son activité. Preuve en est , son atelier, littéralement envahi par une multitude de matières entreposées : feuilles de fibre de carbone, tissus de bronze et papiers divers forment la matière première d’une production protéiforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *